Les contentieux qui peuvent survenir dans le cadre d’une copropriété

Si la vie en copropriété peut s’avérer opportune pour la création et le renforcement des liens entre voisins, cette option pourrait également être une source des guerres interminables. Comme dans tout cadre de vie partagé, lorsqu’une personne déroge aux règles, l’atmosphère peut devenir rapidement invivable. Quels sont les potentiels contentieux récurrents en copropriété??

La dérogation aux règles de voisinage

Les contentieux les plus courants sont relatifs au non-respect des règles classiques connues pourtant de tous. Nuisances sonores, mauvaise hygiène, non-respect des parties communes,… De nombreux actes asociaux peuvent rapidement impacter le reste de la copropriété. Lorsqu’un voisin devient gênant, il revient généralement au syndic de faire respecter les principes règlementaires et d’assurer la gestion de la réparation des éventuels dégâts causés par le copropriétaire. 

Dans certains cas, le syndic peut faire preuve de discrétion, une attitude qui peut amplifier les tensions, car la gestion des conflits revient exclusivement aux parties. Au cas où les problèmes s’aggraveraient, c’est le syndic qui devra représenter le syndicat de copropriétaires face aux juges. À ce titre, celui-ci doit choisir un spécialiste de défense du droit tel un avocat spécialisé en droit immobilier à Paris pour le suivi des évolutions de l’instruction de l’affaire.

Difficultés liées aux dépenses dans la copropriété

Plusieurs facteurs peuvent rapidement faire grimper les dépenses au sein de la copropriété : les grands travaux de rénovation, le jardinage, l’entretien des locaux… Il faut remarquer que tous les copropriétaires ne disposent pas de la même capacité financière. 

Parfois, certains voisins plus nantis et plus exigeants ne réalisent toujours pas que les autres n’ont pas les moyens de les suivre financièrement. Dans ce cas de figure, il est conseillé de définir clairement le montant nécessaire pour chaque prestation tout en classant les besoins prioritaires ou urgents. Si une marche brisée doit par exemple être réparée rapidement, la peinture d’une façade peut par contre attendre une période à définir. Ici également, la gestion des finances revient au syndic. Mais en cas d’échec dans sa mission, des contentieux peuvent naître entre les copropriétaires qui peuvent l’accuser de mauvaise gestion, de non-respect du budget prévisionnel, etc.

La gestion des travaux et l’entretien dans la copropriété

En cas de problèmes liés au système d’éclairage, aux appareils électroniques ou à la propreté des locaux, le copropriétaire le notifie au syndic qui est responsable de l’entretien des locaux. Il devra donc intervenir au plus vite, et ce, en continuant à accomplir les autres tâches classiques. Si l’un des copropriétaires ne respecte pas les règles, le syndic se doit de prendre des mesures pour la satisfaction de la majorité des copropriétaires. Il arrive qu’il exécute mal la requête des copropriétaires. Ces derniers doivent alors se plaindre auprès de lui et envisager si nécessaire son remplacement.

L’accompagnement d’un avocat en droit immobilier

Le domaine d’action de l’avocat en droit immobilier se révèle bien large. En effet, en tant que spécialiste du droit, il répondra à vos préoccupations au quotidien en ce qui concerne la gestion du bien immobilier. Qui plus est, il est en charge de l’organisation de toute la vie administrative et juridique des biens immobiliers.

Enfin, votre avocat représentera l’interlocuteur des entreprises qui interviennent, par exemple dans le cas de  travaux de rénovation.

A propos
Vous avez une idée d'article à nous proposer ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions. Blog Digtal, Marketing, Business, Référencement gratuit, Référencement payant, High Tech.
Encourager la réparation